Sélectionnez un écrivain pour accéder
à sa biographie et à ses livres:

François Berger
François Berger

François Berger est né à Neuchâtel (Suisse) où il est avocat au barreau. Il est également membre de plusieurs sociétés d’écrivains et de la société européenne de culture. Auteur de cinq livres de poésie, d’un récit et de sept romans.

Prix Louise Labé 1982, Distinction de la Fondation Schiller Suisse 1985, Prix Auguste Bachelin 1988, Prix du roman poétique 2001 de la société de poètes et d’écrivains d’expression française (Genève). Il a beaucoup voyagé en Europe et au Maroc et a été traduit en italien, roumain, macédonien, grec et arabe. Il vit à Hauterive (Neuchâtel).


Contact et réseaux sociaux :


 

François Berger  - Les pavillons de Salomon

> en savoir plus

Un temps amnésique, Maxence se souvient et a peur. Qu’est-ce qui prouve que les souvenirs retrouvés sont bien les siens ? Candidat au poste prestigieux de directeur général de l’Organisation mondiale de la santé, il est accusé d’avoir tenté de tuer Alban, un collègue ambitieux et jaloux. Ce dernier, dont la candidature n’a pas été retenue, a dénoncé son aventure avec Lucy, une jeune stagiaire. Et si la vraie cause de son crime n’était point celle que l’enquête pénale révèle ? Si tous les personnages ont leur mot à dire, la mémoire apparaît ici comme le personnage principal de ce drame. Tout semble dépendre d’elle durant ce périple déroutant nous menant des salons feutrés de l’O.M.S jusqu’au palais de justice de Genève, en passant par Paris, Marrakech, Djibouti et Sanaa où sa rencontre avec Lucy, un temps disparue, aidera Maxence à découvrir qui elle est vraiment et pourquoi il a attenté à la vie d’Alban.

François Berger  - Revenir

> en savoir plus

Tout ce tient dans se roman, cette saga peut-on dire, où l'action se déroule depuis l'arrivée des réfugiés Hongrois en 1956 jusqu'à aujourd'hui. Un monde qui a profondément changé, comme cette fresque de la maison de Toscane, menacée de disparaître, et qui pourrait réserver bien des surprises.
Un style dense et de forts personnages, une histoire pleine de rebondissements, qui se lit d'un trait.

François Berger  - Mariage de plaisir

Le Mariage de plaisir est une institution islamique - toujours en vigueur - permettant à un homme et une femme de s’unir temporairement.
Jil s’est marié pour un an avec Aïcha, la belle casablancaise dont il cherche à oublier le passé de prostituée. Il en parle à Rosario, son ami éditeur qui voudrait le voir écrire un roman sur la vie de celle-ci.

François Berger  - L'amour à Trieste

> en savoir plus

Antoine Fahrni, diplomate et fringant quinquagénaire, reçoit une carte de Trieste de la mystérieuse Adriana, comédienne, qui voudrait le rencontrer. Il ne sait presque rien d'elle. Elle est l'amante de son frère...
Une histoire où se mêlent passé et présent, mémoire et oubli, amour et indifférence, au dénouement étonnant.

François Berger  - L'Anneau de sable

> en savoir plus

Je suis musulmane, sans foi, et pute sans remords. J'ai été longtemps chômeuse. Dans ce pays qui valorise le travail et l'argent, on n'est rien sans travail. Et même si je croyais à l'existence de Dieu, je ne le leur dirais pas. Je sais qu'ils s'en ficheraient royalement. Ceux qui disent qu'ils sont croyants ne croient pas vraiment, c'est avant tout sécurisant. Leur dire que je crois, ce serait pour eux un aveu d'allégeance, le signe d'une soumission aux lois, car ce qui les intéresse ce n'est pas la foi, et encore moins la charité, l'amour n'est pas aimé, ce qui les intéresse, c'est la soumission, c'est l'obéissance. Je n'accueillerai pas ma condamnation avec des cris de haine, mais silencieusement, et je me dirai que c'est peut-être une grande chance dans mon malheur. J'aurai le temps d'étudier pour devenir avocate et mon fils sera fier de moi, ce sera ma vengeance devant la dureté de leurs coeurs...

François Berger  - Les indiennes

Pânze indiene, texte bilingue français-roumain, traduction de Martha Izsak, Napoca Star, Cluj, 2000

François Berger  - Le Voyage de l'Ange

> en savoir plus

En ce temps pascal de la dernière année de notre siècle, Marie Tännler est enceinte et se souvient. Elle a aimé mais n'a jamais dit je t'aime. Fiancée à Otto von Tännler, éminent psychiatre et quelque peu alchimiste, elle décide de partir à la recherche de Max à Salzbourg. Elle veut lui dire je t'aime. Puis elle rentrera, épousera Otto et élèvera son enfant. Mais Max n'est plus Max et sa maison est devenue un étrange lieu de plaisirs. Il n'est pas à Salzbourg. Il est devenu prêtre.

François Berger  - Les indiennes, tentative de restitution d'un tableau romantique

Les indiennes: les toiles peintes, la terrasse à l'odeur des fruits mûrs, les chaises blanches de l'été, la petite qui semble avoir grandi depuis ce matin, mais aussi le collier et le billet d'amour, peuplent ce monde où les indienneurs se souviennent d'un jeune homme défilant avec les drapeaux.
Tentative de restitution d'un tableau romantique ? Sans doute, et pour notre joie. Mais la démarche du poète vise, avant tout, un autre but : dire que la "vraie vie" n'est point "ailleurs" mais ici, dans notre lieu aux mots les plus simples, le pain, le baiser, où toute promesse s'accomplit. C'est là sa véritable tentative, certes ambitieuse, mais réussie. Et si "demain n'existe pas, pourtant nous y serons comblés. Le bonheur ne nous quitte jamais. Mais souvent distraits nous le cherchons. Il bouge peu, comme la lumière."
Poésie en prose, dont on se plaît à souligner la qualité de la vision et la parfaite cohérence, ce quatrième livre de François Berger est d'une expression plus narrative que les précédents, et apparaît comme l'esquisse d'une démarche romanesque menée depuis peu.

François Berger  - Le Jour avant

> en savoir plus

Une ville au bord d'un lac avec devant une presqu'île comme un bras tendu et sa main fermée.

Un bras tendu comme une attente. Ou une menace ? Une main fermée comme un mystère.
Bé, la jeune écolière, a disparu. Que lui est-il arrivé ? Rentré de Lisbonne, le narrateur serait-il impliqué dans cette disparition ? Il s'interroge. Il parle. Mais peut-on lui faire confiance ? Ne cherche-t-il pas à se dérober ? Est-ce une histoire vraie ou une fiction, un rêve sur fond de culpabilité ? Que sait son amie Francesca ? Et pourquoi n'arrive-t-il pas à la joindre ? Que savent Arnstein, l'antiquaire, ou les soeurs Schoulepnikoff ?

Comme dans la tragédie antique, tout se passe en vingt-quatre heures. Pour son premier récit, une étonnante réussite littéraire de François Berger.

François Berger  - Le Repos d'Ariane

Le récit possible, qui reste à l'état virtuel, et qui nous propose, pour cette raison même, le plaisir d'imaginer, d'animer, de construire une fable, c'est la matière merveilleuse du Repos d'Ariane. L'art du poète est dans sa science très accomplie de l'expression, utilisant la pauvreté comme un joyau ; et je pense aux fausses naïvetés de Verlaine et de Van Gogh.

François Berger  - Le Pré

> en savoir plus

Le pré: un paradis d'avant la faute. L'amour s'y accomplit dans la contemplation silencieuse de l'être chéri, à la fois proche dans la maison de tous les jours et comme inaccessible. Les arbres, les bêtes, les fruits peuplent ce monde fragile et pur sous les étoiles où surviennent miracles et métamorphoses.

Aucun langage n'est plus candide, plus transparent que celui de François Berger; aucun cependant n'enferme plus de merveilles, d'inattendu, chaque image dévoilant une vérité secrète que la métaphore aussitôt rend évidente et qui possède le pouvoir de vous étreindre le coeur. Un poète de la même famille qu'Yves Bonnefoy, Philippe Jaccottet et Anne Perrier.

François Berger  - Gestes du Veilleur

Ces Gestes du veilleur sont ceux du guet, de la vigilance, du refus de sombrer dans l'indifférence ou l'oubli. Dans une poésie forte, simple, immédiate, François Berger parvient à restituer en nous ce regard du premier instant, dans sa fraîcheur et son bonheur d'être. Relation au monde, crainte d'en être séparé: la poésie est présence, conscience, expression de ce qui est sans voix et pourtant retentit en nous.

François Berger  - Mémoire d'Anges