Sélectionnez un écrivain pour accéder
à sa biographie et à ses livres:

Luc Wenger
Luc  Wenger

Luc Wenger
né le 24 octobre 1938
Président de l’AENJ de 2009 à 2014

Bien qu’attiré voire saisi par la poésie dès le début de sa carrière d’enseignant en 1959, ce n’est qu’à sa retraite en 2001 que Luc Wenger la considère comme l’approche privilégiée de son monde intérieur, non pour se rassurer mais pour tenter d’accéder à un autre sens du réel, ce réel qui aujourd’hui est bien trop souvent insupportable.
Comme maints poètes et philosophes, il est de jour et de nuit à la découverte de son âme.

Le poète est un homme qui se promène dans la vie,
telle la fleur la plus simple, la plus ordinaire,
sur un chemin si simple si ordinaire qu’on prend l’habitude
de ne lui prêter aucune attention, éduqué à ne voir
que le plus saisissable.


A publié 4 recueils, tous édités par L’Age d’Homme

Au lieu-dit des mots (2002) : Avant d’écrire, se débarrasser de tous les mots.
De l’effacement du lien (2005): A chaque ride l’impatience de la Mort.
La part dévoilée (2007): Le chemin vers les étoiles traverse d’abord le corps.
Dans les pas du temps (2012): Fragile étreinte de l’apparence.


Contact et réseaux sociaux :


 

Luc  Wenger - DANS LES PAS DU TEMPS

> en savoir plus

Telle la fleur jamais lasse de s’ouvrir et de se refermer, l’éveillé, autre nom du poète, poursuit sa quête sans la poursuivre, accueillant et gravant dans son corps ce qui vient à lui. Chez Luc Wenger, cette offrande ne devient suc poétique qu’au terme d’une douce reviviscence de ses impressions et sentiments, « en veillant, dit-il, à ne pas tenter d’éluder ma confusion ». Cet aveu de faiblesse est peut-être ce qui touche le plus dans ces poèmes, éclosions étonnées face à l’insaisissable – l’Amour, la Mort, la Vie ...

Luc Wenger est né en 1938 et vit à Cortaillod. Dans les pas du temps est son quatrième recueil publié à l’Age d’Homme

Luc  Wenger - De l'effacement du lien

> en savoir plus

Après son premier recueil de poésie, Luc Wenger poursuit son œuvre intimiste, subtile et sensible, inondée d’une lumière presque orientale. Son labeur de poète consiste à se défaire de ses connaissances et expériences, afin de coucher sur le papier l’essence même de l’âme, dépouillée de toute angoisse, “pour ne pas être le bouffon de ce qui vit à l’intérieur de soi”. Un véritable esprit d’innocence illumine son œuvre, malgré la gravité des thèmes dont elle est parcourue.

Luc  Wenger - Au lieu-dit des mots

> en savoir plus

«Avant d’écrire, se débarrasser de tous les mots» — Sur cette épigraphe d’un dépouillement oriental, Luc Wenger enchaîne un recueil de poésie pénétrant, insolite, confinant parfois à l’aphorisme. Lecture dépaysante et qui nous contraint à rentrer en nous-mêmes.