Sélectionnez un écrivain pour accéder
à sa biographie et à ses livres:

Françoise Choquard
Françoise Choquard

Née à Porrentruy dans les années 30, Françoise Choquard grandit avec de solides attaches jurassiennes. Après l’obtention d’un baccalauréat, le mariage la conduit à Berne. Elle emménage dans une profonde maison – maison dans laquelle pendant ses années bernoises Einstein déchiffrait des duos de violon avec un ami alors propriétaire de l’immeuble. Quatre filles grandissent là. L’écriture attend, laissant place à un indéfectible attachement à la chose écrite puis se concrétise avec la parution de six romans et de deux recueils de nouvelles. L’auteur cultive le partage, la connivence, la marche et … et quoi encore qui pourrait se déclarer ?

Bibliographie

Poésie: poèmes publiés dans différentes revues et gardés chez l'auteur

Nouvelles parues dans revues et journaux:
Les jumeaux, in Bulletin Amicale du Lycée cantonal Porrentruy, 1978
Va savoir..., in Ecritures féminines, ouvrage collectif publié par la Société jurassienne d'émulation SJE, 1979
Une cinquantaine de nouvelles, en partie publiées

Collaboration à quatre ouvrages collectifs

Romans:
Douce et perfide mémoire, Paris, Pensée universelle, 1977, épuisé
Les trois maisons, Moutier, La Prévôté S.A., 1979, épuisé
Vert et bleu, Moutier, La Prévôté S.A., 1981
Nous irons à Lipari, Moutier, La Prévôté S.A., 1985, épuisé
L'hiver lucide, Moutier, La Prévôté S.A., 1989, épuisé, réédité à Vevey, L'Aire, 2005
Le centaure blessé, Saint-lmier (CH) et Frasne (F), éd. Canevas, 1994, épuisé
En chantier: Les jumeaux, roman

Recueil de nouvelles: Mes Mots, Vevey, L'Aire, 2001 ; réédition en poche Aire bleue 2010

Recueil de textes courts et nouvelles:
Un si joli dimanche, Vevey, L'Aire, 2005
Cartes sur table, Vevey, L'Aire, 2014

Traductions en roumain:
Le Centaure blessé, Bucarest, Nemira & Co, 1997, épuisé
Nous irons à Lipari, Bucarest, Cartea Romaneasca, 2000
L'Hiver lucide, Bucarest, Cartea Romaneasca, 2002
Les trois maisons, Bucarest, Cartea Romaneasca, 2004
Un si joli dimanche, Bucarest, Cartea Romaneasca, 2012

Distinctions et prix littéraires:
de la République et canton du Jura, de la Ville de Berne, du Canton de Berne

Liens avec les universités:
Cours sur L'hiver lucide, Université de Berne, 1989, professeur Jean-Claude Joye
Colloque sur Le centaure blessé, Université de Berne, 1995-1996, professeur Jean-Claude Joye
Invitée à présenter Mes Mots, Université de Haute Alsace, Mulhouse, 2003
« Mon parcours d'écrivain »: Université des aînés, Berne, 2008 ; université de Haute Alsace, Mulhouse, 2009

Répertoriée dans:
Dictionnaire des littératures suisses, Vevey, L'Aire, 1991
H.-Ch. Dahlem, Sur les pas d'un lecteur heureux guide littéraire de la Suisse, Vevey, L'Aire, 1991
Ecrivains suisses d'expression française, Genève, éd. GVA SA, 1994
Anthologie de la littérature jurassienne de 1965 à 2000, Porrentruy, Société jurassienne d'émulation SJE, 2000
Vidéo, Association des Ecrivains Neuchâtelois et Jurassiens AENJ, Bibliothèque de La Chaux-de-Fonds, 2004

Membre:
de l'Institut jurassien des sciences, des lettres et des arts IJSLA - comité: 1997- 2003
de l'Association des Ecrivains Neuchâtelois et Jurassiens AENJ - présidente: 1990 -1995
des Auteurs de Suisse ADS (anciennement «Société suisse des Ecrivains SSE») - comité: 1992 -1998
du Comité du Fonds social et de vieillesse - SSE
de l'Association bernoise des écrivains BSV


Contact et réseaux sociaux :


 

Françoise Choquard - Cartes sur table

> en savoir plus

La plume est moins innocente qu’on ne le pense. Avant elle, les mots auront flairé l’essence, soupçonné le butin, cherché la direction, déterré les secrets et, dans l’intervalle de la calligraphie, déjà exprimé au plus juste l’attente de l’écrivain.
Françoise Choquard

Françoise Choquard - Mes Mots

> en savoir plus

Suites de nouvelles au charme désuet où l’on retrouve les thèmes abordés dans ses précédents romans intimistes et psychologiques: quête du père, amours au pluriel et autres situations complexes. Un zeste de poésie inspirée de souvenirs amoureux et de l’esprit des lieux donne un ton particulier à ces mots (maux) oscillant sans cesse entre légèreté et la gravité.
«Il y a dans ces nouvelles une petite voix neuve et discrète qui, derrière les aspects d’une écriture peaufinée, laisse transpirer une angoisse existentielle parfaitement perceptible. Je dirais même qu’ il y a quelque chose de réellement nouveau qui échappe aux modes dont nous étouffons tous»
Maurice Born

Françoise Choquard est née à Porrentruy où elle passa son enfance. Puis elle vécut à berne, devint mère de famille (quatre filles). Dans la seconde partie de sa vie, elle s’adonne à la littérature et connaît un certain succès avec "Le Centaure blessé" paru aux Editions Canevas en 1997.

Françoise Choquard - L'hiver lucide

Une femme se raconte: ses saisons et, mieux, ce printemps-là une rencontre, l'homme de pouvoir, sa retraite anticipée, son désarroi, leur passion, leurs découvertes, leur partage, et l'hiver qui s'écrit seul, lucide ...
... un mouvement rapide, une écriture transparente qui devraient convenir à un film. Il est intelligent, les analyses sont bonnes et sans complaisance. Bref c'est un livre qui se lit d'un trait et sans jamais perdre son intérêt.
GEORGES BORGEAUD

Jurassienne grand teint et arrivée tard à l'écriture, Françoise Choquard est née en 1'927 et a passé son adolescence à Porrentruy. Elle habite Berne. Elle a publié six romans, tous épuisés. Quatre d'entre eux sont traduits en roumain. Le dernier, LE CENTAURE BLESSÉ - Canevas Éditeur - a connu un beau succès. Ses deux derniers ouvrages sont des recueils de nouvelles (MES MOTS, L'Aire, 2001 et UN SI JOLI DIMANCHE, L'Aire, 2005).
L'édition originale de L'HIVER LUCIDE est parue aux Éditions de la Prévôté en 1989 et fut tôt épuisée. L'auteur a été honorée de plusieurs prix littéraires.

Françoise Choquard - Un si joli dimanche

> en savoir plus

Dans cette suite de textes courts – terme qui ne veut pas exclure la nouvelle -, Françoise Choquard installe à nouveau cette voix particulière qui sous le déguisement de la légèreté nous dit le tragique de l’existence. Nostalgie ? non, recherche sensible, inquiète de la trace d’une vie.
Maurice Born

Jurassienne grand teint et arrivée tard à l’écriture, Françoise Choquard est née en 1927 et a passé son adolescence à Porrentruy. Elle habite Berne. Elle a publié six romans, tous épuisés. Quatre d’entre eux sont traduits en roumain. Le dernier, Le Centaure blessé – Canevas Editeur – a connu un beau succès. L’auteur a été honorée de plusieurs prix littéraires. Les Editions de l’Aire ont publié son recueil de nouvelles Mes Mots en 2001 et font paraître cette année une réédition de son roman L’Hiver lucide.

Françoise Choquard - Mes Mots

Suites de nouvelles au charme désuet où l’on retrouve les thèmes abordés dans ses précédents romans intimistes et psychologiques: quête du père, amours au pluriel et autres situations complexes. Un zeste de poésie inspirée de souvenirs amoureux et de l’esprit des lieux donne un ton particulier à ces mots (maux) oscillant sans cesse entre légèreté et la gravité.

«Il y a dans ces nouvelles une petite voix neuve et discrète qui, derrière les aspects d’une écriture peaufinée, laisse transpirer une angoisse existentielle parfaitement perceptible. Je dirais même qu’ il y a quelque chose de réellement nouveau qui échappe aux modes dont nous étouffons tous»
Maurice Born

Françoise Choquard est née à Porrentruy où elle passa son enfance. Puis elle vécut à berne, devint mère de famille (quatre filles). Dans la seconde partie de sa vie, elle s’adonne à la littérature et connaît un certain succès avec "Le Centaure blessé" paru aux Editions Canevas en 1997.

Françoise Choquard - Le centaure blessé

Anne voit tout à coup le monde vaciller. Son père, le centaure, s'effondre gravement blessé.
Elle avait jusque là vécu une existence réglée par son milieu, s'autorisant les seuls écarts tolérés par une bourgeoisie consentante. La voici amenée à remettre en cause toutes ses certitudes, à redonner à son père sa vraie place. La voici surtout obligée de se resituer par rapport à cette place nouvelle.
L'auteur ébauche son récit comme un grand cahier dans lequel elle cherche à cerner définitivement son enfance, son adolescence et son actuel âge difficile. Présent et passé construisent bientôt une fresque qui emmène le lecteur dans cette certitude intemporelle d'une réalité neuve, en train de se créer par l'acte d'écrire.

L'éditeur
Née en 1927 à Porrentruy, Françoise Choquard vit aujourd'hui à Berne. Après une existence de mère, elle se met 'tardivement à l'écriture. L'exil linguistique la conduit alors à reconsidérer son parcours de femme, à rechercher au travers de sa langue natale une cohérence nouvelle.
Elle publie plusieurs ouvrages aux Editions de la Prévôté et obtient en 1983 le Prix littéraire de la République et Canton du jura pour l'ensemble de son oeuvre.
LE CENTAURE BLESSÉ est son sixième roman.

Françoise Choquard - L'hiver lucide

Une femme se raconte :
ses saisons
et, mieux, ce printemps-là
un rencontre
l’homme de pouvoir
sa retraite anticipée
son désarroi
leur passion
les découvertes
les îles, les nuits
et l’hiver
qui s’écrit seul, lucide…

Françoise Choquard, Jurassienne, vit à Berne depuis longtemps. Cette sorte d’exil est le levain des ses romans dans lesquels la psychologie des héroïnes en particulier se retrouve entachée d’une émouvante dualité.
(Prix littéraire de la République et Canton du Jura en 1983 ; Prix de l’Atelier d’écriture de Saignelégier en 1984)

Françoise Choquard - Nous irons à Lipari

Soudain prendre un décision, fixer une date, tirer les volets sur le passé douloureux, dire oui à Chloé, l’amie extravagante et partir pour l’île offerte, Stromboli.
Il y aura des sortilèges de l’été finissant, la poésie de la vie au ralenti, la venue d’un personnage inattendu et surtout le rêve de cinq jours dans l’île voisine, Lipari. Entre les heures où rien ne se passe, une toile est tissée de délicate tendresse.
Ce n’est pas l’histoire d’un homme et d’une femme, ce pourrait être celle difficile, d’une femme et d’une femme. Lipari sera-t-il au bout du voyage ?
Il y a ceux qui propose, et les autres, qui disposent…
Quatrième roman de Françoise Choquard, quatrième thème sur le rêve et la réalité.

Françoise Choquard - Vert et bleu

«Vert et bleu», c’est la terre et le ciel renversé dans le premier et le dernier regard du héros à demi-conscient à la porte de sa vie multiple. Henri Nivel, rompant la monotonie de son existence, quitte son étude plus tôt qu’à l’accoutumée. Ce fait, en soi banal, s’impose au héros comme un signe du destin. Quelques heures plus tard, en sortant d’un rstaurant, il croit reconnaître une femme qui passe de l’autre côté de al rue. L’émotion lui sera fatale. Ce qui va lui arriver l’amènera à recomposer mentalement, au moyen de détails – sur lesquels l’auteur construit son livre de façon originale – au moyen de quelques repères sans chronologie, le puzzle d’une vie dont le lecteur devinera qu’elle fut toute imprégnée de tendresse…

Françoise Choquard - Les trois maisons

FRANÇOISE CHOQUARD, de mère française, est née à Porrentruy, en 1927. Mariée à Berne, elle a conservé d'excellents rapports avec sa patrie jurassienne. Elle a publié aux Editions de la Pensée Universelle, à Paris, son premier roman «Douce et perfide mémoire» en 1977.
L'auteur a habilement construit ses «Trois Maisons». Symboliquement, il s'agit du passé, du présent, de l'avenir; mais comme, pour la forme, tout se fond dans un présent de l'indicatif, on pourrait dire que deux notions sont cernées: le rêve et la réalité.
L'héroïne, à cause de «sa tête fêlée» fait une cure dans un endroit où elle a le temps de se pencher sur tous les personnages qu'elle aime.
Quand elle veut parler de son fils, c'est son frère qu'elle évoque. Voulant présenter son amant actuel, c'est un ancien amour qui surgit des lignes. Ecrivant à son mari, à sa fille, c'est à sa mère qu'elle s'adresse. D'ailleurs les lettres qu'elle rédige, qu'elle reçoit, sont-elles d'aujourd'hui, sont-elles même écrites? La maison, racontée dans ses différents étages, est-elle la vraie maison, celle dans laquelle il s'agit de vivre? Mais vivre, l'héroïne en a-t-elle encore la force ?

Françoise Choquard - Douce et perfide mémoire

De mère française, née à Porrentruy en 1927 et mariée à Berne, Françoise Choquard est surtout jurassienne. « Douce et perfide mémoire » est son premier roman ; le second a pour titre « Les trois maisons ».
Il y a Maud qui est mariée à André, psychiatre, et qui retrouve Pierre, pianiste.
Il y a André qui se sent complexé vis-à-vis des deux femmes qu'il aime.
Il y a les amours des enfants, la complicité enfants- parents, les débats intérieurs, les hiatus entre l'amante et la mère, la dualité du rêve et de la réalité et tout cela, pour Maud lié à une constante aptitude au bonheur.
Ce roman écrit sur un mode mineur féminin, intimiste, demande à être u dans une atmosphère douillette et calfeutrée. Il étudie en profondeur et avec psychologie les personnages et, sans en avoir l'air, va loin dans l'analyse du cœur.