Sélectionnez un écrivain pour accéder
à sa biographie et à ses livres:

Thierry Amstutz
Thierry Amstutz

Thierry Amstutz est né le 19 avril 1959 à Neuchâtel. Il déménage à Auvernier et y accomplit sa scolarité primaire, puis secondaire à Colombier. Après quatre ans de formation au Technicum de La Chaux-de-Fonds, huit mois dans la division du service après-vente d’Ebauches SA, à Marin, il ouvre un atelier à Auvernier, en 1981. Il se spécialise dans la restauration de pendules anciennes et modernes et dans la création de pendules avec automate et boîte musicale. Depuis 1995, Thierry Amstutz est aussi technicien et démonstrateur des automates Jaquet-Droz au Musée d’art et d’histoire de Neuchâtel (MAH).

Son premier roman, La Pendule du souvenir, paru aux Editions Slatkine, succès littéraire en 2012, met en scène des personnages qui ont vécu les débuts de l’horlogerie et une histoire peu commune.

La Montre disparue, paru aux Editions Slatkine en 2016, nous raconte l’histoire de la famille de Jean Gafner et de la mère d’Evira, condamnée pour des actes de sorcellerie qu’elle n’avait pas commis. Une montre de poche nous fait connaître l’épopée horlogère des premiers horlogers des montagnes du Jura suisse. Ce roman, qui se termine de nos jours, nous fait remonter au dix-septième siècle.

Depuis le 24 mai 2014, Thierry Amstutz est président de l'Association des écrivains neuchâtelois et jurassiens. Un site internet est créé et un Salon des écrivains est organisé annuellement.

Reportages :


5 juillet 2017 : RTS Couleurs locales
15 février 2013 : TOR TV La Pendule du souvenir
10 janvier 2013 : Canal alpha Un horloger neuchâtelois écrit un roman d’aventure
10 août 2012 : RTS Rencontre avec un homme qui vit au rythme des pendules

Revue de presse :


Eté 2017 : Chronométrophilia, La Montre disparue
24 mars 2017 : L'EXPRESS, Petite bibliothèque amoureuse de l'horlogerie
23 septembre 2016 : Littoral REGION, Thierry Amstutz, entre les pendules et la plume son coeur balance
16 septembre 2016 : L'EXPRESS et L'IMPARTIAL, Plongée dans le monde horloger
15 septembre 2016 : a+, De la brucelle à la plume
15 septembre 2016 : L'EXPRESS, Une sacrée toquante
18 juillet 2016 : Le Quotidien JURASSIEN, Pour entamer la rentrée romande
30 juillet 2014 : L’ILLUSTRÉ, TÊTES D'AFFICHE: Les 7 personnalités qui font bouger la Suisse romande
22 juin 2012 : Littoral REGION, magnifique succès de librairie
30 mai 2012 : Courrier Neuchâtelois, l'artisan horloger est à présent aussi un écrivain qui plaît
30 mai 2012 : L'EXPRESS, d'une ancienne pendule, il a fait toute une histoire
27 avril 2012 : Littoral REGION, la Pendule du souvenir


Contact et réseaux sociaux :


 

Thierry Amstutz - LA MONTRE DISPARUE

> en savoir plus

Abram se remit au milieu du chemin en criant et en agitant les bras : « Saute du char, Jean ! Saute ! Saute ! » Jean tourna la tête vers lui et le regarda, une ombre de frayeur dans les yeux. Il sentait sur sa figure le courant d’air de la vitesse. Ne sachant plus quoi faire pour ralentir son cheval, toutes ses tentatives ayant échoué, il lâcha les rênes et sauta. Après avoir touché le sol sur ses pieds, il fut projeté en avant et disparut dans les hautes herbes. Débarrassé de son conducteur, le cheval continua sa course folle à travers les champs en hennissant et en martelant la terre de ses sabots. Abram, la bouche ouverte, resta un instant interdit. Le choc passé, il se précipita à la recherche du jeune homme qu’il connaissait bien.

Comme pour La Pendule du souvenir, paru aux Editions Slatkine, succès littéraire en 2012, Thierry Amstutz met en scène des personnages qui ont vécu les débuts de l’horlogerie. De manière claire, fluide et sans temps mort, ce roman nous raconte l’histoire de la famille de Jean Gafner et de la mère d’Evira, condamnée pour des actes de sorcellerie qu’elle n’avait pas commis. Une montre de poche nous fait connaître l’épopée horlogère des premiers horlogers des montagnes du Jura suisse. Ce roman, qui se termine de nos jours, nous fait remonter au dix-septième siècle.

Montre de poche, milieu du dix-huitième siècle.

© Musée d'horlogerie du Locle - Château des Monts, Le Locle - Suisse.

Thierry Amstutz - LA PENDULE DU SOUVENIR

> en savoir plus

Ce roman est l’histoire d’une pendule et des premiers horlogers, du dix-huitième siècle à nos jours, de sa fabrication à La Chaux-de-Fonds à sa restauration sur les rives du lac de Neuchâtel.

Le claquement sec des sabots des chevaux, le grondement sourd des roues des fiacres et des charrettes sur les pavés, les cris d’enfants, l’eau qui chante dans les fontaines, animent les rues de Neuchâtel. Plus près du ciel, dans le haut pays, vivent les montagnons. Dans cet autre monde, le climat est plus rigoureux.
La neige scintille de longs mois sous le soleil plus lointain de l’hiver. Dans de petites chambres au plafond très bas, transformées en atelier, des fils et des petits-fils de paysans imaginent alors des pendules et des automates qui nous émerveillent aujourd’hui encore.

La Pendule du souvenir, paru aux Editions Slatkine, succès littéraire en 2012, met en scène des personnages qui ont vécu les débuts de l’horlogerie et une histoire peu commune.